CNR informationRSS

29.06.2020

Covid-19 - Baromètre activité et climat économique TRM - Résultats d’avril 2020

Le CNR réalise une enquête mensuelle sur l’impact de la crise Covid-19 dans le secteur du transport routier de marchandises (TRM) générales.

Sur le seul mois d’avril 2020, le chiffre d’affaires transport diminue d’environ - 28 %. Cette baisse est plus importante qu’en mars (confinement débuté mi-mars).

Depuis février 2020, le chiffre d’affaires transport des entreprises de TRM est en repli de – 41 %. Cette statistique est quasiment identique à l’évolution en glissement annuel : - 40 %.

Le nombre d’indemnités repas, reflet précis du volume de travail des conducteurs, connaît exactement la même baisse.

En revanche, les facteurs de production se contractent dans des proportions moindres : le parc exploité baisse de – 33 % en cumulé depuis février, les effectifs de conducteurs présents de – 32 % et la masse salariale conducteurs de ‑ 15,8 %.

Après les impacts immédiats sur l’activité en mars, de nouvelles dégradations apparaissent avec un léger décalage en avril. C’est le cas par exemple pour la trésorerie.

Comme dans l’édition précédente, le CNR souligne la forte dispersion statistique attachée à la plupart des résultats présentés dans cette étude.

Covid-19 - Baromètre activité et climat économique TRM - Résultats d’avril 2020

16.06.2020

Covid-19 - Baromètre activité et climat économique TRM - Résultats de mars 2020

Le CNR réalise une enquête mensuelle sur l’impact de la crise Covid-19 dans le secteur du transport routier de marchandises (TRM) générales.

 

Les résultats pour le mois de mars 2020 indiquent une baisse d’activité : ‑ 17,8 % en moyenne pour le chiffre d’affaires transport entre février et mars 2020 et ‑ 24,1 % entre mars 2019 et mars 2020.

D’autres indicateurs mesurés semblent corroborer cette tendance, ainsi le parc exploité diminue de - 16,5 % sur 1 mois et les effectifs de conducteurs en activité ont été réduits de - 16,9 %.

 

En poussant l’analyse, la comparaison de certains indicateurs illustre des tendances claires. Par exemple, l’écart entre la baisse de la masse salariale des conducteurs et la contraction des effectifs roulants témoigne du recours au régime de « chômage partiel ». La baisse du ratio chiffre d’affaires sur masse salariale des conducteurs indique une dégradation de la performance économique.

 

Attention, ces résultats concernent un mois entier qui n’a subi qu’une moitié de temps de confinement (mars 2020). Il faut rappeler également que les situations vécues par les transporteurs ont été très diversifiées, ce qu’illustrent les fortes dispersions statistiques enregistrées avec ces résultats. Il est recommandé de les prendre en considération.

Covid-19 - Baromètre activité et climat économique TRM - Résultats de mars 2020

11.06.2020

Covid-19 - Impact de la crise et coût des mesures sanitaires pour les entreprises de TRM

Pour les entreprises du TRM, la fourniture des équipements de protection individuelle (EPI) pour les conducteurs et les opérations de nettoyage des cabines constituent une dépense directe en produits (gel, nettoyant, lingettes, masques, gants, visières, etc.) associée à un coût de mise en œuvre. Ces mesures sanitaires obligatoires pour la poursuite de l’activité, représentent un coût nouveau pouvant aller de 3 € à 32 € par jour par véhicule, soit de 0,5 % à 6 % du prix de revient standard, en fonction du type d’activité. On évalue le surcoût d’une situation intermédiaire autour de 13 € par jour, soit environ 2,5 % du prix de revient.

Dans l’article complet retrouvez l’ensemble des chiffrages des mesures sanitaires ainsi qu’une description de la façon dont les entreprises de TRM qui ont partagé leur expérience avec le CNR vivent et s’adaptent à la crise Covid-19.

Covid-19 - Impact de la crise et coût des mesures sanitaires pour les entreprises de TRM

08.06.2020

Covid-19 - Régime d'activité partielle et prime défiscalisée à compter du 1er juin 2020

Depuis le début de la crise Covid-19, l'État a renforcé le régime légal d'indemnisation d'activité partielle, communément appelé « chômage partiel » ou « chômage technique ».

A partir du 1er juin 2020, les conditions de prise en charge par l’Etat de l’indemnité d’activité partielle évoluent. L’allocation versée par l’Etat ne couvre désormais plus que 85 % de l’indemnité de chômage partiel versée aux salariés (contre 100 % auparavant entre le 1er mars et le 31 mai 2020). La mesure s’applique aux entreprises de transports routiers de marchandises (TRM).

Le coût employeur du « chômage partiel » augmente alors significativement à compter du 1er juin 2020. Au travers de quelques exemples précis, le CNR illustre ces surcoûts pour 3 profils de conducteurs :  

- TRM grand routier

- TRM courte distance

- Messagerie

Covid-19 - Régime d'activité partielle et prime défiscalisée à compter du 1er juin 2020

20.05.2020

Covid-19 - Régime d'activité partielle et prime défiscalisée du 1er mars au 31 mai 2020

Face à l'ampleur de la crise Covid-19, l'État a renforcé le régime légal d'indemnisation d'activité partielle jusque fin mai (communément appelé « chômage partiel » ou « chômage technique »).
Le gouvernement a aussi transformé la prime défiscalisée de pouvoir d’achat, appelée parfois « prime Macron » ou « prime Lemaire ».

La mise en œuvre de ces deux mesures par une entreprise de transport routier de marchandises (TRM) se traduit par un renchérissement du coût horaire d’un conducteur (salaire + cotisations employeurs).

Au travers de quelques exemples précis, le CNR illustre ces surcoûts pour 3 profils de conducteurs :

- TRM grand routier

- TRM courte distance

- Messagerie

CNR - Covid-19 - Activité partielle et prime défiscalisée - Exemples d'indicences sur les cout de conducteur TRM et messagerie

11.05.2020

COVID-19 - Indices CNR - Informations et avis du Conseil scientifique

Les indices analytiques du CNR suivent l’évolution des coûts à partir de sources qui ne peuvent généralement pas mesurer les effets d’une crise subite telle que celle du covid-19. Les définitions des indices analytiques permettent d’apprécier leurs contenus. Les indices synthétiques du CNR sont des paniers d’indices analytiques. Ils reflètent les variations du coût de revient des véhicules. Les poids des indices analytiques dans les indices synthétiques sont mesurés par enquêtes avec un an de décalage. En conséquence, les indices synthétiques 2020 ne tiennent actuellement pas compte de la crise covid-19. Ils sont provisoires à compter de mars 2020, car ils pourraient être redressés ultérieurement. L’hétérogénéité des conséquences de la crise pour les transporteurs d’une même spécialité empêche de produire des statistiques représentatives de cette période. Néanmoins, les transporteurs peuvent considérer leurs propres structures de coûts (en fonction des activités et des périodes) et les appliquer éventuellement sur les indices analytiques du CNR. Les transporteurs sont également invités à consulter la note « COVID-19 – Impact sur les prix de revient du TRM » pour évaluer les conséquences à court terme de la crise sur leurs coûts d’exploitation en fonction de la dérive de leurs principaux facteurs de production.

15.04.2020

Covid 19 - Guide paritaire des bonnes pratiques TRM et Logistique

Pour prévenir la propagation du covid-19, les organisations professionnelles et syndicales ont conçu un guide des bonnes pratiques pour les activités de transport routier de marchandises et de logistique.

 

Ce guide, validé par le ministère du Travail, rappelle les dispositions applicables aux métiers en tenant compte de leurs contraintes. Il appelle leur mise en œuvre par l’ensemble des professionnels.

 

Il implique les entreprises et les salariés du secteur mais également leurs partenaires sur les lieux de (dé)chargement des marchandises et d’accueil des conducteurs.

 

A ce titre, le guide a vocation à être diffusé le plus largement possible.

Covid 19 - Guide paritaire des bonnes pratiques TRM et Logistique

29.03.2020

COVID-19 - Impacts sur les prix de revient du TRM

En période de crise, certains facteurs de production peuvent être bouleversés et impacter significativement le coût de production.

 

Dans le contexte de pandémie covid-19, les bouleversements que connaissent certains transporteurs routiers de marchandises touchent principalement les facteurs de production suivants :

 - Le taux de parcours en charge

 - Le temps de service par conducteur

 - Le redéploiement des coûts fixes

 

Pour illustrer l’impact de chacun de ces facteurs sur le prix de revient du TRM, le CNR recalcule les prix de revient moyens issus de ses enquêtes statistiques en faisant varier ces facteurs pour les activités :

 - Longue distance ensemble articulé (44 tonnes)

 - Frigorifique longue distance 40 tonnes

 - Régional ensemble articulé (44 tonnes)

COVID-19 - Impacts sur les prix de revient du TRM

25.03.2020

CORONAVIRUS – Modèles d’attestations et documents utiles

Mise à la disposition des transporteurs routiers :

- Des formulaires de déplacements diffusés par le ministère de l’intérieur (documents joints ci-dessous)

- Arrêté du 19 mars 2020 complétant l'arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19

Pour le TRM, voir particulièrement l’article 1, alinéa 7 II

Modèles d’attestations et documents utiles

Communiqué de presse interministériel « Poursuite de la chaîne logistique du transport de marchandises »

Arrêté du 19 mars 2020

19.03.2020

Droits d’accises et mécanismes de remboursements partiels sur le gazole en Europe

Le CNR présente son panorama européen de la fiscalité appliquée au gazole professionnel en Europe et détaille les dispositifs de remboursements partiels de droits d’accises mis en place dans chaque pays, applicables aux entreprises de transport routier de marchandises.

Au 2 mars 2020, neuf États européens sur vingt-sept sont en mesure d’appliquer une différence de fiscalité entre le gazole dit « à usage commercial » et le gazole « à usage privé » utilisé comme carburant. 

Droits d’accises et mécanismes de remboursements partiels sur le gazole en Europe

13.03.2020

CORONAVIRUS

Dans le contexte des mesures nationales de lutte contre le coronavirus, les services du CNR demeurent actifs. Seul le standard téléphonique fonctionne de façon partielle.

Vous êtes invités à privilégier l’envoi de vos questions par e-mail sur cnr@cnr.fr

27.02.2020

TRM frigorifique - nouveautés 2020

 

Le CNR met à jour ses indicateurs et procède à une nouvelle enquête statistique

 

La fiscalité du GNR utilisée dans les groupes froids autonomes évoluera sensiblement à partir du 1er juillet 2020. L’indice « CNR fuel domestique » qui permettait déjà le suivi de ce poste de coût a été rebaptisé « Indice CNR Carburant groupe froid autonome » en janvier 2020 pour plus de clarté. Bien sûr, dans les mois et années à venir, il suivra précisément la fiscalité spécifique supportée par les transporteurs routiers sur ce produit.

 

Depuis le 1er janvier 2020, l’indexation des prix de TRM frigorifique sur les variations du coût du gazole utilisé pour le fonctionnement du groupe frigorifique autonome est obligatoire (loi de finances pour 2020, article 60 VIII). Les référentiels du CNR permettent d’ores et déjà de pratiquer cette indexation.

Les métiers du transport frigorifique évoluent également. Grâce à l’engagement de l’UNTF et au soutien du ministère des transports, le CNR a pu mettre en place dès cet hiver une nouvelle enquête statistique auprès d’un panel représentatif des spécialités :

 

  - TRM longue distance ensemble articulé sous température dirigée de surgelés (usuellement -18°C)

  - TRM longue distance ensemble articulé sous température dirigée de frais (usuellement froid positif)

 

Dès juin 2020, vous disposerez des nouveaux référentiels, indiquant notamment les pondérations « Carburant groupe froid autonome » spécifiques de chacune de ces spécialités. Les indexations n’en seront que plus précises. La référence à une date antérieure à juin 2020 sera possible.

 

Retrouvez la série raccordée, disponible depuis décembre 2000, et toutes les informations méthodologiques sur la page :  « Indice CNR Carburant groupe froid autonome »